Le nouveau DG (Olivier NYS) est là !

Publié le par cgt-services-publics-remois

 

La Coordination CGT des Services Publics l'a rencontré ce mercredi 3 de 17h à 19h.
 Cette première rencontre a été l'occasion de vérifier si il a bien changement de style et surtout changement de comportement.
 Force est de constater que cette longue rencontre a été l'occasion d'échanger librement et franchement avec lui.

 Bon nombre de question ont pu être abordée à commencer par celle qui a fait défaut depuis l'arrivée de son prédécesseur : le dialogue social.

Ce point a été un point fort de son introduction et des objectifs que la Maire lui a fixés. C'est évidemment pour nous essentiel, encore faudra t'il que cela soit vérifié rapidement et notamment dans les instances paritaires qui ne devront plus être de simples chambres d'enregistrement et par le fait tout simple d'apporter des réponses aux nombreux courriers en attente!

 Bien évidemment, nous avons souhaité savoir si les risques d'externalisation actuels Sports, ESAD, MBA, Eau, Laboratoire) étaient en rapport avec son curriculum vitae publié dans la Gazette des Communes. Ses réponses sur ce point nous ont semblées claires (encore faudra t'il qu'elles soient concrétisées) : pour lui, les externalisations sont souvent source de surcoût; pour les EPCC, il a rappelé d'emblée qu'il faut être plusieurs (l'Etat notamment) et que l'Etat pour l'instant n'y met pas un sou; sur les PPP, il les a comparés à une carte "COFINOGA" dont il faut à un moment ou à un autre payer de lourds intérêts.

 Sur la dé précarisation, nous avons dit qu'il fallait encore aller plus loin et ne pas en recréer par l'embauche supplémentaire de contractuels

 En ce qui concerne la Cité des Services Publics, la réponse est plutôt évasive ce qui laisse à penser qu'on en reparlera dans le cadre d'un 2ème mandat.

 Nous avons bien évidemment également souligné qu'à nos yeux, la réorganisation a été dévoyée : pas de traitement humain, des services aujourd'hui plutôt désorganisés, certains surchargés et d'autres inoccupés, de trop nombreux audits coûteux, etc ... Cela semble avoir retenu son attention, notamment sur le fait qu'il est temps de retrouver l'expertise interne.

 Enfin, nous avons abordé la question du régime indemnitaire direct ou indirect.

Sur le direct, un goût amer persiste et la question de la NBI est à nos yeux importantes.

Sur l'indirect, des choses comme :

- l'augmentation de la prise en charge du titre transport,

- la révision des prix du Restaurant municipal (avec nous le demandons un prix de départ au niveau des denrées dans l'assiette pour les agents ayant les plus basses rémunérations),

- ou encore la participation à la cotisation Mutuelle

sont pour nous des revendications essentielles des personnels

 

Bien sûr la délégation de la Coordination CGT s'est dit consciente que toutes les revendications ne seront pas satisfaites d'un coup et donc nous avons renouvelé que de notre point de vue c'est négociable sur la durée du mandat.

 D'une manière générale, le DGS nouveau a montré sa capacité d'écoute. Certes, la satisfaction des revendications ne dépend pas de lui, mais de l'autorité territoriale et de la majorité issue des dernières élections, mais il semble se replacer comme un élément charnière entre l'Administration (et ses personnels) qu'il dirige d'une part, et les élus, en particulier la Maire¨Présidente.

Il a confirmé comme la nouvelle DGA, Mme Geneviève GARCIA, que la Municipalité souhaitait retrouver de "l'Harmonie sociale" et qu'ils allaient y travailler de concert.

 A SUIVRE ....

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Coordination CGT Services Publics Rémois 03/03/2010 19:03


Le nouveau DG aurait-il peur de la confrontation avec la CGT ? En visite au Laboratoire Municipal ce matin, il a refusé la présence des élus CGT venus soutenir les
personnels dont l'avenir est incertain. Comme quoi le dialogue social, c'est quand je veux, comme je veux et avec qui je veux ! C'est bizarre comme attitude !


JCS 14/02/2010 17:23


Le discours était généreux ! le premier accroc est là ! Lors de la rencontre avec la Maire-Présidente au sujet de l'externalisation de la Direction de l'Eau et de l'Assainissement, celle-ci en
présence du DGS aannoncé encore des audits sur le SIVAVE (40 000 € en 2010 + 40 000 € en 2011).
Cà, c'est de l'expertise interne !