8 septembre 2010 - Communiqué de la Fédération CGT des services publics

Publié le par cgt-services-publics-remois

  Face à la mobilisation grandissante dans la Fonction publique territoriale, le gouvernement répond par une manipulation scandaleuse et grotesque !

   Ce mardi 7 septembre 2010, les agents de la Fonction publique territoriale étaient fortement mobilisés dans le cadre de la journée unitaire d’action interprofessionnelle, et ce, à un niveau nettement supérieur à celui enregistré le 24 juin dernier.

 A midi, le ministère de la Fonction publique reconnaissait cette réalité en annonçant un taux de grévistes supérieur de trois points à celui communiqué à la même heure le 24 juin.

 Mais coup de théâtre en fi n d’après-midi : contre toute évidence, le ministère basculait dans le grotesque en annonçant un taux en baisse par rapport à celui de la mi-journée, et même en léger recul par rapport à celui définitif du 24 juin.

Des agents territoriaux grévistes se seraient-ils donc évaporés en cours dejournée ?!

Cette basse manipulation niant la réalité prêterait à rire si elle ne participait pas d’une entreprise visant à minimiser la mobilisation historique du 7 septembre. Elle découle du mépris récurrent du gouvernement pour la Fonction publique

territoriale, régulièrement taxée de tous les maux. Une fois de plus, le gouvernement a basé ses calculs sur un recensement très partiel, en se payant même le luxe de nier la progression observée sur tout le territoire par rapport au 24 juin.

Le gouvernement ne peut masquer la réalité : plusieurs centaines de milliers d’agents de la Fonction publique territoriale ont fait grève et pris part aux manifestations. Selon nos estimations,le taux de grévistes dépasse nettement les 30%, et est donc bien supérieur aux fantaisistes 15% annoncés par le ministère.

Pour la Fédération CGT des Services publics, cette manipulation mesquine du gouvernement est un aveu de faiblesse qui ne peut que renforcer la détermination des personnels à faire grandir le rapport de force pour gagner sur leurs revendications.

   Après le succès de la journée du 7 septembre, les agents territoriaux sont décidés à poursuivre la lutte interprofessionnelle pour mettre en échec le gouvernement sur ses projets rétrogrades et imposer des choix de progrès social en matière de retraite, de salaire, d’emploi et de service public !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Vincent V. 08/09/2010 15:38



La manifestation d'hier a été une incontestable réussite et mérite une suite rapide.


Les directions syndicales doivent mettre en avant un plan de mobilisation pour que les gens sachent où on souhaite les amener et comment on peut réussir à encore augmenter la mobilisation pour
faire reculer le Gouvernement.


Certes, ce n'est pas encore 95 mais cela doit être le but à atteindre.


Ce Gouvernement au service exclusif des riches et des patrons doit savoir que la peur va changer de camp et que les travailleurs en ont assez de subir des coups et des reculs.


La moblilisation doit continuer et s'amplifier, c'est la seule façon pour gagner !